Monday, March 18, 2013

Etincelles


Fumer tue
comme les sentiments oubliés tuent,
ceux qui ne sont jamais exprimés
et meurent dans un cendrier vide.

Assis sur la poussière des étoiles
d'une nuit froide d'automne
sans lumière, sans bruit
au cœur de cette nuit
sans respirer ni inspirer,
les yeux fermés
pour éviter la lune.

Ah, elle est violente, la lune.
Les étoiles nous chantent doucement
les mots les plus anciens
dans l'espoir que tu viennes
se dissout la fumée dans le vent.